A LAUNE


 SUIVANT 

FACEBOOK

TWITTER

MONDE DU TRAVAIL

gzety_expressLe salaire minimum n’est pas appliqué :
Quelques unes parmi les entreprises privées à Madagascar qui respectent l’application du décret 2014-305 du 13 Mai 2014 sur le salaire minimum officiel à leurs employés, selon le syndicat SEKRIMA
Des tâches dures qui sont à peine rémunérées « Peu de nombre d’entreprises est des employeurs qui appliquent la grille de salaire officiel qui a été accordé depuis le 1er mars 2014 selon le décret 2014-305 du dernier. » Ce qui a déclaré par le Pdt National de SEKRIMA, RAZANADRATSIMBA Jean Gabin durant la conférence de presse qu’il a effectué à Behoririka ce samedi 20 septembre 2014. Certains employeurs déclinent toujours la responsabilité qu’ils ont dû assumer et ils sont caché derrière l’Etat, a déclaré ce responsable du syndicat, qui sont la cause de cette attitude de non respect du décret 2014-305. La méconnaissance de plusieurs travailleurs en matière de texte concernant le .

TRUBINE MADAGASCAR DU JEUDI 9 JUILLET 2009

pressbook sekrimaProfitant des diverses assises qui sont en cours pour les uns et qui se préparent pour les autres, les fonctionnaires membres du syndicat SEKRIMA ou syndicat chrétien de Madagascar, branche agents de l’Etat, entendent réclamer les décrets d’application de certaines lois relatives au statut général des fonctionnaires.

La branche fonctionnaire de SEKRIMA revendique la hausse du salaire minimum des fonctionnaires car aujourd’hui il est seulement de l’ordre de Ar. 80 000. Si le ministre de la Haute Autorité de Transition (HAT) en charge de la Fonction publique, du Travail et des lois sociales, a indiqué qu’il envisage de réviser les points d’indices, la SEKRIMA souhaite plutôt la révision des grilles indiciaires. L’allocation aux enfants à la charge du fonctionnaire demande à être révisée indique la SEKRIMA car les Ar. 120 par enfant sont dérisoires ;

 

GAZETTE L’Express de Madagascar du 08 Mars 2014

Takiana ny Zon’ny Vehivavy hiasa

gazette_l'Express_de_Madagascar_du_08_Mars_2014Manam-piniavana ny vehivavy. Izy ireo anefa matetika no tena iharan’ny tsy rariny ataon’ireo mpampiasa eny anivon’ireny toeram-piasana ireny, raha tsy hilaza afa tsy ny zon’ny vehivavy mampinono izay matetika no tsy voahaja.
Manoloana izany ary dia nanatanteraka fivoriana ary hanao hetsika ny avy ao amin’ny Sendika kristianina malagasy, na SEKRIMA, mba hitakiana ny zon’ny mpiasa, indrindra fa ireo vehivavy. Araka ny nambaran-dRavohavy Michel, filoha lefitry ny SEKRIMA, dia « Efa misy ny miralenta amin’izao, ary izany indrindra no antom-pisian’ny ran­tsana iray eto aminay izay sady iantsoana ny lehilahy no ian­tsoana ihany koa ireo vehivavy hitaky ny hanajana ny zony eny anivon’ireny orinasa maro ireny ».
Marihina ihany koa fa misy mitokana mihitsy ny andraikitra sahanin’ny vehivavy sendikalista ao anatin’ity fikambanana ity.

 

La Gazette de la Grand Ile du Jeudi, 03 Octobre 2013

La_Gazette_de_Grand_Ile_Jeudi, 03 Octobre 2013La fondation internationale WageIndicator en collaboration avec le Syndicat chrétien malagasy (SEKRIMA) et l’Union des syndicats autonomes de Madagascar (USAM), lancent le site http://votresalaire.org/madagascar pour permettre aux travailleurs et aux employeurs d’accéder à des conseils, des informations sur les salaires et des questions liées au marché du travail. Parmi ces questions, citons le salaire moyen par profession, les conventions collectives, les conseils de carrière. Le site fournit, entre autres, les salaires minimums par catégorie professionnelle dans les secteurs non agricoles et le secteur agricole. Les heures de travail par mois dans les secteurs non agricoles sont en moyenne de 173,33 heures, contre 200 heures dans l’agricole. Que ce soit à l’embauche ou par rapport à l’ancienneté, les salaires des travailleurs agricoles sont quelque peu élevés par rapport à ceux des non agricoles. Ces écarts s’observent pour toutes les qualifications professionnelles des travailleurs, allant de la manœuvre ordinaire (M1) au chef d’usine, d’exploitation ou de chantier (OP3). Sinon, le site fournit aux internautes des outils pour comparer leur salaire avec celui des gens qui font le même travail.

Video

Documentation

Les documents sont disponibles sur le Centre de téléchargement de Sekrima.


 SUIVANT 

Entre-nous

Natao ifandraisan-tsika Sekrima


 SUIVANT 

Webmail


 SUIVANT 

ESPACE PRIVEE